Mercedes : toute l’histoire

En 1885, les habitants de Cannstatt, Allemagne, ont été surpris de voir Paul Daimler, fils de Gottlieb Daimler, rouler sur deux-roues à rayons en bois, alimentés par un moteur à combustion interne. Cette moto à entraînement par courroie a été le précurseur de toutes les automobiles.

Gottlieb Daimler fut le premier homme à exploiter avec succès un moteur à combustion dans un véhicule routier. Certes, il y avait des véhicules sans chevaux prédécesseurs à la moto, mais l’engin de Daimler a été reconnu comme le premier véhicule à combustion interne et à intégrer un système de transmission pratique.

mercedes daimler

Peu de temps après l’apparition du véhicule de Daimler, Carl Benz  (Mannheim, en Allemagne) a construit en 1844 une voiture à moteur à trois roues, sous la tutelle du gouvernement allemand. Ce monocylindre, 3/4 ch, alimenté en benzène, avait une combinaison de courroies, de chaînes et d’engrenages pour transmettre la puissance aux roues arrière (à base de caoutchouc). Ce véhicule n’offrait pas la possibilité d’un changement de vitesse.

En 1866, Daimler créa le premier véhicule à quatre roues ; une voiture-chariot avec moteur à combustion. Dès 1890, les demandes sur le moteur de Daimler connaitront une montée vertigineuse, d’où l’apparition dune société baptisée « Daimler Motor Company». D’une autre part, Benz, avec plusieurs associés, formait une autre société sous le nom de « Benz & Company ».

Avant sa mort en 1900, Daimler a poursuivi sa recherche sur l’automobile et a réussi à mettre en œuvre plusieurs inventions telles que le radiateur de type nid d’abeille; le carburateur de type flotteur; cylindres V-twin (comme ceux utilisés dans actuelles motos Harley-Davidson); interrupteur d’allumage avec faible tension électrique; moteur à quatre cylindres; accélérateur pied, et l’assemblage du moteur et de la transmission dans un seul bloc.

La première course automobile fut organisée par le Petit-Journal de Paris en 1894 et menée sur la piste « Paris / Rouen ». Cet évènement attirait l’attention de plusieurs fans des sports mécaniques et des constructeurs de voitures. La course connaitra une grande concurrence entre les moteurs à vapeur / électrique contre les brûleurs à gaz. Les trois premières voitures gagnantes ont été des machines construites dans l’atelier de Daimler. Depuis ce temps, la Mercedes Daimler et plus tard (après 1926)  la Mercedes-Benz devenait la référence dans le monde des sports mécaniques et des courses de vitesse.

Emil Jellinek, jeune banquier riche de Vienne, fut impressionné par le rendement du moteur. Il décida alors de mettre des fonds, presque illimités, à la disposition de la famille Daimler. Ce partenariat sera déterminant, car on passera de la phase du petit atelier familial à la grande usine qui produit, chaque année, un grand nombre de voitures, très sollicités en cette période.

Le fruit de ce partenariat fut une voiture avec moteur Daimler 4-cylindres baptisée, en l’honneur de la belle fille Emil Jellinek, Mercedes. Avec des ailes avant évasées, des lignes élancées vers l’arrière, une colonne de direction inclinée, une culasse de type T et deux carburateurs, la Mercedes, fidèle à la réputation de ces ancêtres   était d’une beauté inégalable avec des grandes performances.
En plus de son investissement et de sa prise en charge financière Jellinek, jouera un rôle déterminant dans la commercialisation de la nouvelle perle de Daimler.  Sa propre réputation internationale en tant que sportif et son choix judicieux des acquéreurs, très souvent membres de la bourgeoisie et de la classe aisée  de la société, ont fait de la Mercedes une voiture de luxueuse avec des grandes performances sur différents circuits.

Pendant la 2e guerre mondiale, la célèbre usine de Mercedes-Benz à Untertürkheim a été ruinée suite à un bombardement aérien. En plus de l’occupation de l’Allemagne par la France, les matières premières étaient pratiquement inexistantes, cela présentait un coup dur pour l’industrie en général et surtout pour l’activité de la société Daimler. Mais en fait, il n’a fallu que seulement trois ans pour reconstruire et rééquiper les usines et d’introduire les premiers modèles d’après-guerre par le Dr lng, W. Haspel, O. Hoppe, et leurs codirecteurs. En 1948, la nouvelle berline quatre portes, qui a été faite dans son intégralité à Sindelfingen, s’inspiraient largement de la voiture de 2,3 litres de 1939.

histoire marques voitures, Mercedes, histoire Mercedes, historique Mercedes, Mercedes Benz, Mercedes Daimler

 

//