L’histoire de Ferrari

Enzo Ferrari est né à Modène en Italie le 18 février 1898. Hérité d’une famille très riche qui possédait une fonderie et une usine pour fabrication de pièces de chemin de fer, il était des rares personnes dans sa ville à posséder une voiture. Lorsque la Première Guerre mondiale s’est éclatée, le père et le frère de Enzo (Dino) ont été engagés dans l’armée italienne. Ils ont perdu la vie à cause d’une grippe en 1916.Enzo a été contraint de quitter l’école pour diriger la fonderie.  Lorsque l’entreprise s’est effondrée, il a commencé à travailler comme ouvrier métallurgiste à l’atelier Modène pompier afin de soutenir sa mère. Enzo lui-même a plus tard été enrôlé dans l’armée italienne où il a travaillé comme ferrage des mules pour l’artillerie de montagne. Après quelques mois, il sera libéré après avoir attrapé une grave maladie. Il a réussi à trouver du travail comme pilote d’essai à Turin en fin de 1918. Enzo a ensuite déménagé à Milan pour travailler au MCN (Costruzioni Maccaniche Nazionali) en tant que conducteur de voiture de course. Sa première course réelle s’est déroulée  en 1919, au Parme-Berceto. Il a ensuite entré dans la Targa Florio, cette même année.

enzo-ferrari

Enzo a ensuite fondé la Scuderia Ferrari, (qui signifie littéralement Ferrari Stable). Il a été officiellement engagé par Alfa Romeo en tant que chef de leur département compétition en 1938. Puis en 1940, après avoir pris connaissance du plan de l’entreprise pour prendre le contrôle de sa bien-aimée Scuderia, il prend la décision de quitter Alfa. Interdit de courir suite à cette résiliation du contrat, la Scuderia est brièvement devenu Auto Avio Costruzioni Ferrari, qui soi-disant produit des machines-outils et des accessoires d’aéronefs pour Piaggio et RIV.  Ferrari a en fait produit une voiture de course, la Tipo 815, dans la période de non-concurrence. C’était donc la première voiture 100 % Ferrari, mais à cause de la guerre, elle n’a pas eu beaucoup de succès.

En 1943, l’usine Ferrari s’est implantée à Maranello, où elle est restée depuis. L’usine a été bombardée en 1944 puis reconstruite en 1946 pour y inclure une usine pour la production de voiture de route. La première voiture de route Ferrari était le 125 S, propulsée par un moteur de 1,5 litre V12. Contrecœur, Enzo construisait et vendait ses voitures pour financer la Scuderia.
1947_ferrari_125 S
Pilotée par les meilleurs pilotes des circuits, Ferrari a réussi à accumuler plus de 5000 succès sur les pistes de course et les routes du monde entier. Les réalisations les plus importantes sont : 14 titres mondiaux des constructeurs de Formule 1, Championnat du monde des Constructeurs, 9 victoires à la course Le Mans 24 Heures, 8 à la Mille Miglia, 7 à la Targa Florio …

Enzo et sa voiture ont rapidement acquis une réputation d’excellence. Par conte, Enzo approuvait toujours un sentiment de mépris envers les propriétaires de sa voiture, car il considérait que la majorité achetait ses voitures pour le prestige et non pour la course. Ferrari a longtemps été l’un des joujoux préférés des riches et des jeunes bourgeois.

Ferrari dispose généralement de deux types de motorisation  V8 et V12 petites souvent Ferrari 1980dans une configuration à moteur central. Mais jusqu’à l’introduction de l’injection de carburant dans les années 1980, ces moteurs étaient assez capricieux et si difficiles à entretenir.

En 1969, pour satisfaire la demande croissante du marché, Enzo Ferrari a vendu 50% du capital social du Groupe Fiat. En dépit de cette crise, Ferrari a toujours maintenu une forte autonomie, grâce à ses activités spécialisées.

Enzo Ferrari est mort à Modène le 14 août 1988. Aujourd’hui FIAT possède 56% de Ferrari, Mediobanca détient 15%, Commerzbank AG détient 10%, Lehman Brothers détient 7%, et Enzo, le fils Piero Ferrari détient 10%.

histoire marques voitures, Ferrari, historique Ferrairi, la scuderria, Enzo Ferrari, Ferrari constructeur auto

 

//